Accueil  Saisissez vos observations   Consulter le CV d'un oiseau   Information programme   Partenaires   Contact  #
Goélands bagués du Golfe de Gascogne


L’étude vise à étudier la dispersion et la dynamique des populations de grands laridés sur la façade Atlantique française. Ces espèces connaissent une évolution des populations extrêmement dynamique et variable selon les espèces : augmentation de l’effectif nicheur du Goéland marin, légère décroissance chez le Goéland brun et forte baisse du Goéland argenté, ayant conduit à inscrire cette dernière espèce sur la liste rouge des oiseaux menacés en Bretagne.

Parallèlement à ces changements d’abondance, ces goélands montrent des modifications de répartition géographique et écologique. De plus en plus de Goélands marins et brun colonisent le milieu urbain pour la nidification aux côtés du Goéland argenté, et délaissent les milieux naturels, îlots marins et falaises. Mieux connaître la démographie est indispensable pour comprendre les changements en cours. Le baguage et le suivi des individus marqués permettront d’estimer la survie des populations reproductrices de ces trois espèces sur le littoral Atlantique et de mieux appréhender la dispersion des individus, c’est-à-dire leurs déplacements entre lieux de naissance et de reproduction mais aussi les déplacements migratoires et de dispersion inter nuptiale. Les résultats de ces études devront alimenter la réflexion sur des orientations de conservation comme l’amélioration des conditions de reproduction en milieu naturel, mais aussi la place de la nature en milieu urbain où l’installation de ces espèces n’est pas toujours bienvenue.

Plusieurs projets de développement industriels ou de modifications des pratiques sont aujourd’hui engagés : projets de parcs éoliens en mer, objectif zéro rejet pour les pêcheries professionnelles… Ces activités contribueront probablement à modifier l’environnement des goélands dans le nord du Golfe de Gascogne, en provoquant une mortalité accidentelle ou en modifiant la disponibilité de la ressource alimentaire. Là encore, le suivi des oiseaux marqués permettra d’étudier les interactions possibles avec ces populations d’oiseaux et d’évaluer l’impact des projets sur leurs dynamiques.

Ce site a été créé pour permettre aux observateurs de transmettre leurs observations de goélands bagués, et pour donner accès à l’histoire ainsi construite de chaque oiseau bagué. Vous pouvez aussi consulter l’histoire de vie d’un oiseau, en visualisant ses lieux d’observation sur une carte.

Les 10 dernières observations de goélands 
 NB : la codification comprend un chiffre séparé de trois lettres par : 
 
VAction DateEspèceBague couleurDépartementLocalitéLieu-ditObservateur(s)  
C 01/07/2020Goéland leucophéeR:A2S17SAINT-CLÉMENT-DES-BALEINESD101GIRAUDEAU Patrice
C 30/06/2020Goéland marin4:BWA85L'ÎLE-D'YEUQuai du CanadaMarion Rabourdin
C 30/06/2020Goéland marin4:EWT85L'ÎLE-D'YEUPasserelle de halageMarion Rabourdin
C 30/06/2020Goéland marinRS9K85L'ÎLE-D'YEUPasserelle de halageMarion Rabourdin
C 30/06/2020Goéland marin4:EDZ85L'ÎLE-D'YEUPasserelle de halageMarion Rabourdin
C 30/06/2020Goéland indéterminé3FA185L'ÎLE-D'YEUQuai du CanadaMarion Rabourdin
C 30/06/2020Goéland indéterminéR0H385L'ÎLE-D'YEUQuai du CanadaMarion Rabourdin
C 30/06/2020Goéland indéterminéR0H385L'ÎLE-D'YEUPasserelle de halageMarion Rabourdin
C 29/06/2020Goéland marin4:BWA85L'ÎLE-D'YEURue des QuaisMarion Rabourdin
C 29/06/2020Goéland marin4:EWT85L'ÎLE-D'YEURue des QuaisMarion Rabourdin
 
Top 5 des goélands les plus
éloignées de leur lieu de baguage
Top 5 des goélands de plus
grande longévité depuis le baguage
EspèceBague couleurDistance  
Goéland brunR:U1P3229.929 km
Goéland brunR:R0V3144.679 km
Goéland brunR:T2H2829.128 km
Goéland brunR:V9A2824.802 km
Goéland brunR:X5P2824.702 km
EspèceBague couleurLongévité /baguage  
Goéland leucophéeR:K5S5800 jours
Goéland leucophéeR:A2A3599 jours
Goéland argentéR:A0S3574 jours
Goéland marinR:A9C3564 jours
Goéland brunR:C0H3557 jours

  Sources © Bretagne Vivante / Arnaud LH - contact site - contact Programme - Crédits photographiques : Y. Le Bail, M. Estevens, P. Salaun, J. Marques, F. Latraube, JP. Tilly